DIMANCHE 7 SEPTEMBRE 2008

Le Réveil au Désert





L’année 2008 est celle du 150e anniversaire de la mort de Charles Cook (1787-1858), le grand missionnaire méthodiste anglais qui fut l’un des principaux artisans du « Réveil» dans le Midi de la France et en Suisse romande. Le programme de Cook et des autres prédicateurs du « Réveil » ? Convertir les coeurs à l’Evangile, faire des chrétiens confessant et vivant l’Evangile, répandre l’Evangile par la parole, par la diffusion de la Bible, par les oeuvres sociales.


L’ancien pays camisard, de la Vaunage aux Cévennes, a été durablement marqué par ce mouvement de renouveau et aussi de contestation de l’Eglise réformée, jugée assoupie dans le confort du Concordat. Sans temples, les évangélistes itinérants des années 1820-1840, wesleyens ou moraves, ont retrouvé les gestes du Désert : ils ont tenu des assemblées en plein air et des réunions de prière dans les maisons, à Congénies, Saint-Hippolyte, Anduze, Lasalle, Saint-Jean-du-Gard, à Luziers aussi, et même au Mas Soubeyran. C’est ainsi que progressivement se sont constituées de nouvelles Eglises, hors de l’Eglise réformée concordataire. La dynamique d’évangélisation de Réveil portée par les baptistes et les méthodistes a touché bien d’autres régions - le Nord, la Bretagne, Paris, l’Alsace, la Normandie - implantant là de petites Églises libres, indépendantes de l’Etat.


La fin du XIX
e siècle et le XXe siècle ont vu se développer d’autres mouvements de « réveil », comme la Mission populaire, l’Armée du Salut, le pentecôtisme. Aujourd’hui, le modèle du christianisme de conversion est associé aux Églises de type évangélique ou pentecôtiste, en pleine croissance sur tous les continents. En réalité, il traverse et renouvelle l’ensemble des Églises.


L’Assemblée du Désert du 7 septembre 2008 proposera de faire du « réveil » un thème mobilisateur pour tous les protestants.  « …
Vous savez en quel temps nous sommes : c’est bien l’heure de vous réveiller du sommeil … » (Rom. 13, 11).

Le culte du matin, à 10h30, sera présidé par Richard GELIN, pasteur de la Fédération des Églises évangéliques baptistes.


L'après-midi on entendra les allocutions de André ENCREVÉ, professeur émérite à l’Université de Paris XII, et de Sébastien FATH, chargé de recherches au CNRS. Le message final sera donné par Alain ARNOUX, pasteur de l'Église réformée de France, animateur régional pour l’évangélisation.



Texte du Musée du Désert