Prédication du dimanche 4 octobre 2009 à Valréas

Publié le par E.R.F. - Valréas - Saint Paul Troix Châteaux

Frères et sœurs,

 

depuis le début du mois de septembre, jusqu'à Noël, nous parcourons de dimanche en dimanche, le livre des Psaumes. Et aujourd'hui le Psaume 67.

 

Je vous propose de voir dans ce psaume au moins trois choses : 1) comment agit la Parole de Dieu, 2) pourquoi agit la Parole de Dieu, et 3) comment la parole de Dieu entraîne la parole humaine : .

 

Comment agit la Parole de Dieu ?

 

C'est dans la première et dans la troisième strophes que la manière d'agir de la Parole de Dieu est montrée : « Que Dieu nous fasse grâce et nous bénisse... (v.2) La terre a donné sa récolte, Dieu notre Dieu, nous bénit »  (v7).

 

Nous voyons clairement ici que la Parole de Dieu agit, en agissant avec son peuple. Par sa Parole, Dieu le bénit, il le nourrit et c'est ainsi que les nations, « les peuples de la terre peuvent le respecter (v.8), connaître son chemin et son salut (v.3) ».

 

Nous préférerions peut-être que Dieu se débrouille sans nous et qu'il se fasse connaître autrement. Mais il est incontestable qu'il a voulu avoir besoin de nous et agir avec nous !

 

Dieu n'a pas voulu se faire connaître sur la terre, en se passant des êtres humains qui reçoivent sa Parole.

 

La Parole de Dieu agit sur la terre avec des êtres humains qui entendent la bénédiction, qui écoutent la Parole de Dieu.

 

Le mouvement du Psaume nous indique encore une autre chose importante sur l'action de la Parole de Dieu : le verset 1 forme un vœu de bénédiction, le verset 7 rend grâce pour une récolte engrangée.

 

La Parole de Dieu ce ne sont pas des mots pour parler, c'est une Parole qui accomplit ce qu'elle dit, c'est une Parole qui réalise ce qu'elle annonce. La bénédiction est quelque chose de réel, de dense, de solide. La Parole de Dieu est bien sûr une parole, mais elle n'est pas une parole comme souvent les paroles humaines. La Parole de Dieu est aussi un événement qui correspond à la Parole. Israël vit sa récolte comme une bénédiction de Dieu et nous invite à explorer dans notre vie quelles sont les bénédictions réelles que nous avons reçues.

 

Pourquoi la Parole de Dieu agit-elle ?

 

Il y aurait plusieurs réponses différentes et complémentaires à découvrir au fil de la Bible, mais dans ce Psaume il y en a une qui saute aux yeux et qu'Israël a bien perçu ici. Dieu veut que tous les peuples de la terre le connaissent et le louent : « que sur la terre, on connaisse ton chemin … que la terre tout entière le respecte »

 

Et dans ce Psaume, Israël adhère au projet de Dieu et s'écrie à deux reprises :  «  Que les peuples te rendent grâce, Dieu ! Que les peuples te rendent grâce, tous ensemble ! » (v.4 et 6)

 

Nous sommes ici bien loin d'un repli frileux d'Israël sur son particularisme identitaire. Israël ici se réjouit de ce qu'un jour, la révélation qu'elle a reçue, son privilège historique sera partagée par les peuples de la terre.

 

Et l'Eglise qui existe sur tous les continents, dans la diversité des langues et des cultures, l'Eglise est le début de l'accomplissement de ce vœu.

 

Mais l'Eglise chrétienne souvent tentée de se replier sur elle-même par timidité, crainte, doit sans cesse entendre et recevoir cet élargissement de sa vision. Le projet de Dieu est la louange de tous les peuples, ensemble !

 

Et ici tout est placé sous le signe de la louange, de la joie. Le projet de Dieu pour l'humanité n'est pas quelque chose de triste et de sinistre, c'est le dynamisme de la joie, de la grâce, du salut pour tout le monde.

 

Il n'y a pas deux Paroles de Dieu, une qui nous bénirait, nous et une autre Parole pour les autres peuples. C'est la même Parole qui nous bénit et qui nous permet de désirer que tous les peuples rendent grâce à Dieu. L'élan de l'évangélisation est liée à la bénédiction reçue. Elle en est le prolongement.

 

Je viens de parler d'évangélisation. On peut en dire bien des choses. Mais dans ce psaume, il est très clair que les nations païennes verront le salut de Dieu et verront son chemin en voyant – je parle comme le psaume – briller la face de Dieu  parmi nous. Ce qui est décrit ici c'est un peuple qui brille, non pas de son or ou de son argent, mais qui brille de la présence de Dieu, des vies transformées, des progrès accomplis, de consolations reçues, des paroles d'amour données, et des engagements pris, voilà autant de reflets brillants, parmi d'autres de la présence de Dieu. 

 

Nous avons vu comment agissait la Parole de Dieu, par nous et en accomplissant ce qu'elle dit. Nous avons vu que la Parole de Dieu a le soin de l'ensemble de l'humanité.

 

Je vous propose maintenant de voir comment la Parole de Dieu entraîne notre propre parole.

 

Pour cela, je vous propose de scruter la strophe centrale, au verset 5 : « que les nations chantent leur joie, car tu gouvernes les peuples avec droiture, et sur terre tu conduis les nations ».

 

Israël désire le jour où les nations païennes vont chanter leur joie. Admirable ! La louange des nations, c'est à dire la louange de l'Eglise d'aujourd'hui la louange de l'Eglise de demain est et sera le fruit de la Parole de Dieu reçue. Cela nous rappelle l'importance de la louange pour ce que nous avons reçu. Elle est un des buts recherchée par la bénédiction de Dieu.

 

Après l'évocation de la louange, suit une phrase étonnante : « car tu gouvernes les peuples avec droiture, et sur terre, tu conduis les nations ». (v.5b)

 

Pouvons-nous dire aisément que Dieu gouverne les peuples avec droiture et conduis les nations ?

 

Nous avons un problème avec cette phrase, je pense, n'est-ce pas ?

 

Nous avons du mal à croire que Dieu conduit la vie des peuples et nous pourrions penser que cette manière de parler était bonne à une époque naïve, où les êtres humains étaient crédules. Cela ne marche plus à notre époque.

 

C'est là au centre du Psaume, à côté de la louange, que la Parole de Dieu fonde l'exercice nécessaire de la pensée et de l'intelligence humaine.

 

Contrairement à une idée répandue, c'était aussi difficile jadis qu'aujourd'hui de croire que Dieu gouvernait les nations. Quand un souverain débarquait avec ses troupes pour piller, détruire et tuer, quand la récolte était détruite par des sauterelles et affamait la population, quand les épidémies décimaient la population, ce devait être difficile de penser que Dieu gouvernait la vie des nations, non ?

 

C'est alors que la Parole de Dieu dans le monde suscite notre pensée et notre intelligence. Parce que si Dieu conduit vraiment les nations, alors plutôt que de subir les événements, nous devons les comprendre. Au lieu d'être simplement victimes des catastrophes, nous pouvons chercher à analyser, expliquer ce qui se passe dans le monde. Dès lors, peu à peu, les événements dramatiques cessent d'être des tyrans pour devenir de simples points de repères vers l'accomplissement d'un but, que rien ne viendra durablement empêcher. Dieu continue de gouverner le monde, cette proposition biblique n'est pas incompatible avec la réalité du mal ni avec les difficultés sociales, ni avec les fléaux naturels, et c'est par l'exercice de notre intelligence soutenue par la louange que nous avancerons sur nos chemins.

 

Toute la longue vie de l'Israël biblique est une longue suite d'événements compris comme autant de preuves de la présence active de Dieu dans son histoire.

 

L'apôtre Paul résumera toute l'histoire d'Israël, mais aussi toute vie croyante quand il écrira : « tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu ».

 

Les événements de l'histoire ne sont pas tout puissants. A travers ces événements parfois terribles, à n'importe quel moment, on peut rejoindre la main de Dieu qui nous conduit vers le but, ainsi les événements qui pouvaient nous broyer, peuvent contribuer à notre progrès.

 

La révélation de Dieu ne nous donne pas cela prêt à penser. Comprendre cela, c'est s'engager dans un réel effort de réflexion sur le monde et sur notre vie. La parole de Dieu fait naître en réponse à la bénédiction notre louange et notre prière, mais aussi nécessairement nos échanges, nos réflexions, nos dialogues afin que les nations chantent leur joie et que l'on sache que tu gouvernes les peuples avec droiture et conduis les nations !

 

Amen !

 

Publié dans Prédications

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article