Juillet-Août 2008 - La Dîme

Publié le par E.R.F. - Valréas - Saint Paul Troix Châteaux

 

Les réflexions de François CASALIS

La Dîme

- Oncle Jean... Qu'est-ce que c'est La DÎME ?

- En français Dîme veut dire : la dixième partie de quelque chose. Et comme pour « les Prémices » il s'agit aussi d'une ancienne coutume du peuple d'Israël. Offrir à Dieu le dixième de tous les fruits de son travail. Dieu veut que son peuple vive en sachant que son Dieu l'aime et s'occupe de lui. Il veut que ce peuple reconnaisse son Amour et lui fasse confiance. Il veut que son peuple se souvienne sans cesse que c'est lui, Dieu, qui donne à son peuple un pays et la capacité de produire ce dont il a besoin pour vivre et se développer. Et le moyen que Dieu a choisi pour

que le peuple vive cela c'est la dîme : OFFRIR A DIEU LE

DIXIEME DE TOUS LES FRUITS DE SON TRAVAIL.

- Oncle Jean, pourquoi le dixième ?

- D'un côté parce qu'il faut que « le merci » de son peuple à Dieu soit un gros MERCI... Le merci important de quelqu'un qui reconnaît que le cadeau est important.

Si ce merci du peuple était un tout petit merci : par exemple un centième du cadeau reçu, ce serait croire qu'après tout ce cadeau ne vaut pas la peine d'un gros remerciement, d'une grande reconnaissance. Mais d'un autre côté il ne faut pas non plus que le remerciement enlève trop du cadeau reçu. Quand toi, comme enfant, tu reçois en signe de l'amour de tes parents, un billet de 10 € pour t'acheter toi-même quelque chose qui te fasse plaisir... Si pour les remercier, leur montrer ton amour en retour et la reconnaissance tu leur offres un objet qui ne te coûte qu'un centime... Tu leur montres qu'après tout tu n'as pas tellement apprécié leur amour et leur cadeau. Mais si à l'inverse tu leur offres quelque chose qui te coûte 8€... tu te prives en grande partie du cadeau qu'ils voulaient te faire et cela ne leur plaira pas. Offrir à Dieu un dixième de ce qu'il nous a donné ce n'est ni trop car il nous reste assez pour bien profiter de son cadeau... et ce n'est pas trop peu car c'est un signe suffisant pour penser et montrer notre

reconnaissance.

- Oncle Jean, comment offrir à Dieu ce dixième ?

- Dans le peuple d'Israël cette dîme offerte à Dieu était apportée aux prêtres... aux serviteurs de Dieu spécialement chargés de faire sans cesse connaître l'amour de Dieu pour les humains et d'organiser les rencontres entre ces humains et leur Dieu.

Aujourd'hui cette dîme offerte à Dieu est remise à son

Eglise qui continue la même mission...

Elle a besoin de cette dîme pour remplir sa mission.

 

Publié dans Chrétiens Ensemble

Commenter cet article