Prédication du dimanche 13 juillet 2008

Publié le par E.R.F. - Valréas - Saint Paul Troix Châteaux

(Jc4-13)

Culte du 13 juillet 2008 à St Paul Trois Châteaux et à Valréas (baptême de Virgile et Jeanne Vantorre)


-         Prélude musical

-         accueil

-         chant du N° 207 : Parle-moi ...

-         louange (à 2 voix) avec Jérémie

-         cantique N° 277 : A Dieu soit la gloire ...

 

-         baptême de Virgile

-         cantique N° 566 : Je crois en toi ...

-         baptême de Jeanne

-         cantique N° 167 : Quand les montagnes ...

 

-         message aux enfants : la ribambelle

-         cantique N° 164 : Ah qu'il est doux pour des frères ...

-         lecture biblique : Jacques 4, 13 - 17

-         prédication

-         silence

-         interlude musical

-         cantique : Dieu tout puissant ...

 

-         annonces

-         offrande

 

-         Ste Cène

-         Chant final : N° 174 : Magnifique est le Seigneur ...

-         Postlude musical

 

Frères et sœurs,

Imaginez qu'aujourd'hui deux graines soient plantées en même temps, côte à côte, dans les meilleures conditions possibles: une graine de radis et le gland d'un chêne. Constamment arrosées pendant deux à trois semaines. Que verrait un promeneur au bout de ce temps ?

Il verrait deux choses : un magnifique plan de radis, et à côté : rien !

Un homme sot ou ignorant pourrait conclure que le radis est supérieur au chêne, puisqu'il pousse plus vite et parvient plus rapidement à la maturité totale de sa vie. Il pourrait aussi déduire de son observation qu'un radis est plus utile qu'un chêne. Un jardinier superficiel pourrait même décider de supprimer la graine du chêne pour planter un autre radis à sa place.

Et bien, notre société moderne préfère largement les radis au chêne ! Et l'apôtre Jacques nous rappelle que les choses importantes ne dépendent pas de nous et que notre vie est fragile.

Nous croyons tout maîtriser, tout comprendre et faire l'examen complet de nos projets, de nos réalisations : « vous dites : aujourd'hui ou demain, nous irons dans telle ville, nous y passerons une année ...mais vous ne savez pas ce que votre vie sera demain, vous êtes en effet un léger brouillard qui apparaît un instant et disparaît ensuite... vous êtes orgueilleux et vous vous vantez ».

Jacques nous rappelle que l'avenir n'est pas entre nos mains. Il nous rappelle, ce qui est désagréable à entendre, que nous sommes fragiles, rien qu'un peu de brouillard fugace.

L'être humain, même devenu scientifique, même riche, reste comparable à un léger brouillard qui apparaît pour un peu de temps et disparaître ensuite.

Un léger brouillard est une chose bien peu consistante. Voilà ce que nous sommes : des êtres peu consistants ! La fragilité de notre vie est particulièrement mise en évidence à notre époque. Cela n'est pas nouveau, mais nous l'avions oublié.

Lorsque la conscience de cette réalité fragile nous rattrape, nous pouvons parfois être tentés de chercher notre sécurité ou l'oubli dans l'activisme, les divertissements à outrance, les superstitions ou les projets à court terme. Autant de fausses sécurités qui ne changent pas la réalité de notre condition humaine.

Pourtant, malgré le sort peu enviable d'un léger brouillard, nous ne pouvons pas désespérer de cette situation. D'abord l'apôtre Jacques nous rappelle que si l'avenir n'est pas entre nos mains, il n'est pas cependant aux mains du hasard, ni du néant, mais aux mains de Dieu :

« Voici ce que vous devriez dire : si le Seigneur le veut, nous vivrons et nous ferons ceci ou cela ».

Et si Jacques dit cela, c'est parce qu'il écrit cette lettre en tant que serviteur de Jésus Christ. Jacques sait que Jésus, en mourant, a remis son esprit entre les mains de son Père. Son Esprit, rien d'autre qu'un léger brouillard. Mais son esprit n'est pas allé dans le néant, dans l'oubli. Ce léger brouillard qu'était le souffle de Jésus n'est pas allé nulle part. Parce que Jésus lui a remis son souffle, du premier jusqu'au dernier, la mort a été vaincu.

Désormais, la résurrection du Christ signifie, dans notre vie, l'ouverture d'une formidable espérance. L'avenir, nous ne le maîtrisons pas, c'est vrai. Nous ne le connaissons pas, c'est vrai, mais l'avenir, notre avenir, l'avenir de nos enfants, l'avenir du monde est garanti par Dieu.

Nous mourrons aussi, nos projets seront balayés. Déjà, beaucoup de nos projets, de nos ambitions ont été niés, bousculés par les événements, d'autres catastrophes fondront sur nous, mais à chaque étape de notre vie, notre avenir appartient à Dieu et est garanti par Lui.

La vie d'une seule génération ne suffit pas pour voir la stature d'un chêne se déployer majestueusement dans le paysage. Nous raisonnons à trop courte vue en croyant que nous pouvons maîtriser et contrôler toute notre vie.

Nous ne connaissons pas l'avenir, parfois même nous le croyons pas qu'un avenir est possible. Mais Dieu, lui, permet l'avenir. Il le veut. Il nous le donne. Sa volonté ne décide pas à notre place ce que sera notre avenir, mais sa volonté est de nous donner un avenir et de nous permettre de faire des projets.

C'est Dieu qui garantit l'avenir, pas nous. Nous sommes simplement responsables de l'espérer et de le préparer aujourd'hui. Rien de plus, mais rien de moins.

La conclusion de Jacques nous invite encore à la responsabilité : « celui qui connaît le bien qu'il devrait faire et ne le fait pas, se rend coupable ».

Ce verset final nous invite à considérer ce que nous pouvons faire et à le faire. Il ne s'agit pas de se désoler de n'avoir pas pu faire ceci ou cela, mais de rechercher ce qui est à notre portée.

Il faut des radis sur la terre et il faut aussi des chênes. Il n'est pas au pouvoir d'un seul être humain de faire pousser un chêne jusqu'à sa taille adulte. Mais il nous appartient de faire pousser les deux : les radis que l'on consommera assez vite et les chênes dont nous ne verrons jamais qu'une petite partie de la croissance.

Amen !

 

Message aux enfants :

Vous voyez cette ribambelle ?

(Prendre une ribambelle de silhouettes déjà découpée dans une feuille de papier. Ouvrir la ribambelle devant les enfants et la poser sur la table en demi cercle, de sorte qu'elle tienne debout.) Marie-Hellen vous la préparera et elle sera au temple dès samedi soir.

Je l'ai découpée dans une feuille de papier. Elles tiennent debout. Souvent dans la bible, nous lisons qu'il faut se lever et se tenir debout quand il y a quelque chose d'important.

D'ailleurs, c'est une chose importante d'apprendre à se tenir debout quand on est un jeune enfant. On regarde les progrès des bébés avec attention quand ils se tiennent debout sur leurs deux jambes. Et puis après, quand on grandit, on apprend à se tenir debout quand il y a des événements importants. Quand le directeur de l'école entre dans la classe, on se lève en silence. Quand on doit saluer des invités, si on est assis, on se lève pour leur dire bonjour et on fait pareil pour leur dire au-revoir.

On se lève aussi quand on entend certaines musiques, quand on chante certains cantiques à l'Eglise, quand il y a une minute de silence après un événement grave. On se lève aussi après un spectacle pour applaudir quand on a été très heureux et qu'on veut honorer les artistes.

Et puis quand on continue de grandir pour devenir adulte, on continue d'apprendre à se lever, debout dans d'autres circonstances. Par exemple, si on voit quelqu'un qui fait le mal, qui insulte quelqu'un d'autre, on ne reste pas assis dans son coin, on se lève pour intervenir.

Si quelqu'un dit un mensonge ou quelque chose d'injuste, on doit aussi se lever pour protester. C'est important de se lever dans certaines circonstances. C'est important de se lever devant les choses que l'on respecte et qui représentent ce que l'on croit.

C'est important de se lever quand quelqu'un est en danger et qu'il faut lui porter secours.

Mais regardez bien ces silhouettes. Elles tiennent debout parce qu'elles se donnent la main. Une seule silhouette en papier pourrait-elle tenir debout toute seule ? .... Non bien sûr. Elle tomberait.

Ces personnages sont debout et ils se tiennent par la main. On fait plus de choses quand on est plusieurs et qu'on agit ensemble, main dans la main. Par exemple l'ACAT (Action des chrétiens pour l'abolition de la torture). Ils se retrouvent pour se lever ensemble contre le fait de torturer des êtres humains. Et ils se réunissent pour écrire des lettres, ils sont solidaires.

Une personne peut faire beaucoup de choses, mais quand on agit tous ensemble, on peut faire mieux, plus et plus vite. On construit mieux à plusieurs et on est plus efficace quand il faut arrêter un problème. Ensemble, on a plus de force et plus d'idées.

Comme pour ces silhouettes, c'est important pour nous de rejoindre un groupe qui se lève pour faire avancer la justice, la paix. C'est important d'apporter sa force à un groupe pour apporter ce qu'on sait faire.

Que l'on soit enfant, jeune, adulte dans la maturité ou très vieux, on a quelque chose à apporter aux autres, pour se lever ensemble et être solidaire, travailler avec les autres.

Dans la Bible, nous lisons que les croyants ensemble mettaient en commun leur bien, leur force pour partager et répondre ensemble aux besoins de tous. (Actes2, 44)

Chant :  

 

(prière d'intercession  - à lire lentement avec des pauses)


 Notre Dieu notre Père,

Nous te bénissons pour avoir préparé pour ton Eglise, réunie ce matin, notre nourriture dans ta Parole et dans ce pain et ce vin partagé.

Nous te supplions de nous apprendre à espérer sans cesse en toi, à rester humble dans nos projets, sans jamais cesser d'en faire car tu agis à travers nous.

Nous te prions pour Virgile et Jeanne. Nous te confions leur vie tout entière, leur avenir, leur famille. Donne-leur de grandir en stature, en intelligence et en grâce devant toi et les hommes.

Nous te prions pour notre pasteur, pour son ministère dans notre paroisse et pour sa famille. Viens les renouveler et les fortifier. Nous te prions pour le conseil presbytéral. Pour qu'il soit à l'écoute de ta parole et constant dans son service.

Nous te prions pour tous ceux qui exercent une responsabilité dans notre paroisse : visites, secrétariat, journal, enseignement, musique. Pour tous ceux qui tiennent le stand du vide-grenier aujourd'hui à Valréas.

Nous te confions les endeuillés, les malades et les fatigués dans notre entourage et dans notre famille. ... Viens les visiter pour les renouveler dans la foi et l'espérance.

Nous te prions pour les autorités de notre pays. Donne-leur de la sagesse pour conduire la vie du pays et participer efficacement au niveau international à la lutte contre les fléaux naturels ou sociaux

Nous te disons ensemble : Notre Père ...

 

 

Publié dans Prédications

Commenter cet article