Mars/Avril 2008 - Les voyages inattendus

Publié le par E.R.F. - Valréas - Saint Paul Troix Châteaux

Le pasteur en Corée


Du 18 au 29 mai prochain, je participerai à un voyage en Corée, à l’invitation des Eglises presbytériennes de ce pays. (Il y a trois grandes Eglises presbytériennes = réformées) dans ce pays.

 

 

30 pasteurs français sont invités à participer à un stage sur le thème de l’évangélisation. Parmi eux, il y aura 20 pasteurs réformés, les autres viennent de la Fédération Protestante de France. De notre consistoire nous sommes 4 à partir : Sook-HeeYoun qui sera traductrice, Pierre Blanzat, Jean-Luc Cremer. L’Eglise invitante finance la totalité du séjour et la moitié du voyage pour tous. Il y aura des pasteurs et des fidèles engagés dans la mission, du monde entier.

 

 

J’attends de ce séjour un enrichissement spirituel au contact des participants, également une ouverture sur l’Asie que je ne connais pas et plus de connaissance sur le dynamisme des Eglises qui sont sur le plan de la compréhension de la foi proche de notre tradition réformée.

 

Pascal Geoffroy.

 

Note de Véronique : Pour information link  


Voyage au Niger

 

 

Le Centre de JEM au Niger, m’a invitée, dans le cadre de leur Ecole de Formation de Disciples, à enseigner une semaine sur le thème des relations, du pardon et de la réconciliation. Comment apporter un tel sujet dans une culture si différente de la nôtre ? Tout simplement en revenant à ce commandement de base qui est essentiel : « Aimer son prochain comme soi-même ». C’est un précepte biblique fondamental pour chaque être humain quelle que soit sa culture.

 

 

J’aime l’Afrique. Il y a de cela plusieurs années. J’y ai travaillé en qualité d’infirmière dans un projet de santé primaire. Cette expérience m’a tellement appris et en particulier à vivre des relations basées sur le pardon et l’amour du prochain.

 

 

Ce fut pour moi un plaisir de répondre à leur invitation en signe de reconnaissance pour tout ce que ce continent m’a apporté. Parmi l’équipe de dix étudiants que j’enseignais, plusieurs nationalités étaient représentées dont celles du Cameroun, du Mali, du Niger et d’Algérie.

 

 

La prochaine fois, si vous le souhaitez, je vous invite à venir avec moi pour goûter à la générosité et à la richesse de cette Afrique si chaleureuse.

 

 

Eliane Drugeau,

Membre du Conseil Presbytéral.

 

 


 

 

De
TAIZE

A
GENEVE

 

  du 28 décembre 2007 au 1er janvier 2008

 

Témoignage de ce que nous avons vécu pendant ces journées, sans participer vraiment à ces rencontres.

 

Tout d’abord plantons le décor : chaque année à cette période du nouvel an, les frères de la communauté de Taizé organisent pour les jeunes, dans une ville d’Europe, les rencontres de la réconciliation.

 

Fin 2006 c’était à ZAGREB

Fin 2008 ce sera à BRUXELLES

Fin 2007 c’était à GENEVE

 

30.000 jeunes de toute l’Europe étaient attendus pour 4 jours de convention. Le challenge, pour les Eglises du lieu, était d’accueillir ces jeunes et de les loger de préférence dans des foyers. Finalement ils étaient près de 40.000 et 95 % ont été logés dans des familles jusqu’à 80 Kms de Genève et en France voisine. Le rassemblement avait lieu à Palexpo, le centre d’exposition et de congrès de Genève.

 

 

Dans un premier temps nous ne nous sommes pas sentis concernés : à cette date, nous sommes à VISAN et de plus nous n’avons plus de jeunes à la maison. Les organisateurs, inlassablement interpellaient les membres des paroisses et faisaient connaître les besoins : 2 m2 suffisent pour accueillir un jeune disaient-ils. Finalement, nous avons accueilli sous notre toit 4 Serbes.

 

 

Quelle émotion de voir ces 40.000 jeunes rassemblés pour la prière, dans le silence et le recueillement. Dans les rues de Genève, on ne voyait que des groupes de jeunes. Les Eglises réformées, catholiques, évangéliques, etc… se sont regroupées par quartier pour l’accueil et la prière.

 

 

Le dernier jour, ces jeunes avaient rendez-vous dans un grand parking. Impressionnant de voir ce flux continu de jeunes converger vers leur car, sans désordre ni excitation. La police présente a reconnu qu’aucune plainte, ni aucun débordement n’avaient été signalés.

 

 

Le seul regret : la langue. Nous ne parlons pas le Serbe, mais les mains permettaient quand même de communiquer.

 

 

Quelle joie de recevoir pour nous, quelle bénédiction pour les Eglises locales et quelle expérience de Paix et d’Amour pour ces jeunes !

 

Edith et Alain Rossel,

Genevois et résidents à Visan.

Note de Véronique : d'autres informations  link

Publié dans Chrétiens Ensemble

Commenter cet article